top of page

Les acides aminés au service du sport

Dernière mise à jour : 9 juil. 2023

L'hygiène de vie prend aujourd’hui une part importante dans nos sociétés ; contribuant à notre bien-être et à notre santé. La pratique d’une activité physique est un enjeu majeur de santé publique [1]. Le sport et la nutrition / micronutrition sont devenus 2 termes indissociables. En conséquence, la hausse des produits nutritifs pour les sportifs se ressent dans notre quotidien. De nombreux produits créés pour soutenir le gain musculaire ou la perte de graisse voient le jour. Parmi ces produits : les aliments protéinés ou contenant des acides aminés.



●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●


Pourquoi supplémenter en acides aminés ?

De manière générale, les acides aminés participent au métabolisme énergétique de l'effort. Lorsque celui-ci est prolongé et si les réserves glucides sont à sec, alors la participation au métabolisme protéique sera augmentée. Ce processus aboutit à une protéolyse, soit la coupure des protéines, d’où l'intérêt de complémenter son alimentation par des acides aminés. L’association d’une supplémentation nutritionnelle à l'entraînement musculaire, est de plus, importante pour optimiser les résultats [2].


Quels acides aminés dois-je prendre ?

>>> Les acides aminés BCAA :

Les BCAA, soit acides aminés à chaîne ramifiée, regroupent les 3 acides aminés les plus importants pour le sportif : la leucine, l’isoleucine et la valine. Un apport alimentaire de ces acides aminés est indispensable car l’Homme ne sait les synthétiser [3]. Leur présence dans les muscles est importante (plus de 30%) [2]. Ils sont préférentiellement utilisés comme substrat énergie pendant l'effort [3].


Pour le sport : de manière générale, ils améliorent les performances sportives et favorisent la synthèse protéique musculaire. Les BCAA peuvent être pris avant, pendant ou après l'entraînement ; et ils n’auront pas les mêmes effets :

  • avant : ils augmentent les réserves d’acides aminés de l’organisme.

  • pendant : ils améliorent les performances et maintiennent une concentration sanguine en acides aminés élevés.

  • après : ils permettent une meilleure récupération et reconstruction musculaire [2].

>>> La glutamine :

La glutamine est normalement un acide aminé non essentiel. Mais, chez le sportif, la capacité à le synthétiser est inférieure à la normale. Cet acide aminé représente 60% des acides aminés libres des muscles.


Pour le sport : lors d’un effort physique, l’énergie est apportée aux muscles sous forme de glucose (de sucre donc). Quand le glucose est limitant, le foie fournit le glucose qu’il a stocké sous forme de glycogène. Lors de la récupération, la consommation de glutamine avec une boisson riche en glucose permet de reconstruire plus rapidement le stock de glycogène hépatique. Cet acide aminé s'occupe à la diminution de la synthèse protéique.

Enfin, son taux est diminué dans le sang lors d’un surentraînement ce qui induit une récupération plus longue en cas de déficit [2].

>>> L’arginine :

L’arginine est normalement un acide aminé non essentiel. Mais, les besoins en arginine peuvent dépasser la capacité de synthèse de l’organisme pour un sportif.


Pour le sport : le rôle principal de l’arginine réside dans sa participation à la synthèse de monoxyde d’azote (NO) qui va favoriser l'oxygénation des muscles. Cette oxygénation provoque la vasodilatation des artères et c’est ce processus qui donne la congestion des muscles. De plus, l’arginine participe à la synthèse de la créatine en s’associant à la glycine et va donc accroître la force et la récupération musculaire. Enfin, elle pourrait également diminuer la fréquence cardiaque au cours de l’effort [2].


>>> La taurine :

La taurine est un acide aminé non essentiel synthétisé à partir de la méthionine et la cystéine. Elle représente 75% du muscle total dans le muscle strié. Cet acide aminé n’entre pas dans la composition des protéines. Il aurait des propriétés dans l’amélioration des performances athlétiques [2].

Pour le sport : de nombreuses études indiquent que la taurine permet de régulariser l’excitabilité du myocarde. Elle pourrait également diminuer la pression artérielle et avoir un effet vasodilatateur [4].

>>> La glycine :

La glycine est normalement un acide aminé non essentiel mais, elle peut faire défaut chez les sportifs. Cet acide aminé est omniprésent dans le collagène des muscles, les tendons et les ligaments. Les besoins en glycine sont donc augmentés chez les athlètes.

Pour le sport : la glycine favorise la synthèse protéique et prévient des lésions tissulaires.

>>> La carnitine :

La carnitine est un acide aminé non essentiel synthétisé à partir de la méthionine et la lysine. Cet acide aminé est présent dans les muscles squelettiques et le myocarde (tissu musculaire du cœur).


Pour le sport : l'intérêt de supplémenter en carnitine réside dans le fait que cet acide aminé permet l'accélération de la production d'énergie par les lipides. Il augmente les acides gras disponibles pour limiter l'utilisation des réserves de glycogène et donc limiter l'épuisement qui est à l’origine des baisses de performance sportive. Il permet également une meilleure récupération après l’effort [2].


Chloé Candaes, master NSA | Nutrition & Sciences des aliments

Les praticiens de santé et les thérapeutes en médecine douce sauront s'appuyer sur un diagnostic médical qui vous est propre et ils auront les compétences nécessaires pour établir la compatibilité de votre éventuelle médication avec cette plante, dans le cadre d'une prise en charge en médecine et naturopathie intégratives.


Découvrez notre blog dédié aux médecines naturelles sur vivicorsi-bio.fr. Retrouvez des articles sur les huiles essentielles biologiques, la phytothérapie, la micronutrition, l'herboristerie ainsi que les fleurs de Bach.





●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●

Sources :

[1] “Suppléments protéinés chez le sportif adulte en salle. Quelle est la place du médecin généraliste ?” | Mathieu Farkas (juin 2020), https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02879838/document


[2] “Protéines et acides aminés : utilisations par les sportifs et conseils à l’officine” | Coralie Bouget (décembre 2020), https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03040250/document


[3] “Micronutrition du sport : Episode 1. Les protéines et les acides aminés fonctionnels - Au quotidien, Les conseils sur la nutrition, la micronutrition et le sport” | Anthony Berthou (avril 2012),

[4] “La taurine et les boissons énergisantes” | Pierre-Yves Tremblay (mars 2010), Volume 26 Numéro 1, https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/la-taurine-et-les-boissons-energisantes




bottom of page