top of page

Le syndrome métabolique

Dernière mise à jour : 9 juil. 2023

Le syndrome métabolique est un regroupement chez une personne de plusieurs pathologies parmi l’obésité, le diabète, l’hypertension, la dyslipidémie avec un taux de HDL-cholestérol bas et un taux de triglycéride élevé. Si une personne a au moins 3 critères sur 5, alors elle est atteinte de syndrome métabolique.


Il y a 10 à 30 % dans le monde de prévalence de syndromes métaboliques. Ces pathologies augmentent le taux de mortalité. Cela induit l'augmentation du risque de développement de :

  • Maladies cardiovasculaires : 1ère cause de mortalité dans le monde dont 30 % est liées au syndrome métabolique. On a 5 fois plus de risques de mourir des maladies cardiovasculaires quand on est atteint de syndromes métaboliques.

  • Cardiopathie coronarienne (maladies des artères) : les infarctus par exemple

  • Maladie cérébrovasculaire (AVC)

  • NAFLD : présence d’un « foie gras », accumulation de graisse dans le foie [1].

Comment prévenir le syndrome métabolique ?

En ayant une activité physique et une alimentation équilibrée / saine. Ne pas oublier de faire des bilans de santé afin de mieux dépister ces potentielles pathologies (car certains ne présentent aucun symptôme particulier). L'hérédité à un rôle à jouer [2].


1) Obésité abdominale (graisse viscérale) :

L’obésité est un “excès de masse grasse et à une modification du tissu adipeux, entraînant des inconvénients pour la santé et pouvant réduire l’espérance de vie”. En France, 17 % des adultes sont concernés par l’obésité. Dans le monde, c’est 39 % des adultes qui présentent un surpoids [1].

Selon l’OMS, l’obésité est déterminée selon le tour de taille : une personne est obèse si son tour de taille est pour :

  • Un homme : supérieur à 102 cm

  • Une femme : supérieur à 88 cm

Le diagnostic clinique de l’obésité peut passer également par le calcul de l’IMC [2].

Faites le test :

  • moins de 18,5 Insuffisance pondérale (maigreur)

  • 18,5 à 25 Corpulence normale

  • 25 à 30 Surpoids

  • 30 à 35 Obésité modérée

  • 35 à 40 Obésité sévère

  • plus de 40 Obésité morbide ou massive


2) Diabète :

Le diabète est une maladie chronique qui survient lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d'insuline ou lorsque l'organisme n'est pas capable d'utiliser efficacement l'insuline qu'il produit. L'insuline étant l’hormone régulatrice de la glycémie, le corps présente ainsi un fort taux de glucose dans le sang.

Une personne est atteinte de diabète si son taux de glycémie à jeun est supérieur ou égal à 1.26 g/l.

Il y a 2 types de diabète :

  • Diabète de type I : le diabète de type 1 se caractérise par une production insuffisante d’insuline, laquelle doit être administrée quotidiennement.

⇒ Survient à tout âge.

  • Diabète de type II : le diabète de type 2 résulte d’une mauvaise utilisation de l’insuline par l’organisme. Il représente la majorité des cas de diabète.

⇒ Survient en vieillissant suite en grande partie à une mauvaise hygiène de vie [3].


3) Hypertension :

L'hypertension artérielle (HTA) correspond à une augmentation anormale de la pression du sang sur la paroi des artères. Le risque d’être atteint d'hypertension augmente avec l’âge : plus de 65% après 65 ans. Mais il n’y a pas que l'âge qui rentre en compte la sédentarité, le surpoids et le mode de vie (sels, alcool, tabac…) sont des facteurs pouvant induire cette pathologie [1].

Une personne est atteinte d’hypertension si sa pression artérielle mesurée au repos est :

  • SBP : la pression systolique(soit la pression dans l'artère au moment où le cœur se contracte) est supérieure à 130 mm Hg (millimètres de mercure)

  • DBP : la pression diastolique(soit la pression au moment du relâchement du cœur) est supérieure à 88 mm Hg [4].

4) Dyslipidémie :

Une dyslipidémie est une anomalie du bilan lipidique qui se traduit par une anomalie qualitative ou quantitative d’un ou plusieurs paramètres lipidiques comme le cholestérol total, le HDL cholestérol, le LDL cholestérol et les triglycérides.

  • Cholestérol total supérieur à 2.2 g/l

  • Triglycéride élevé : supérieur à 1.5 g/l

  • HDL*-cholestérol bas : inférieur à 0.4 g/l

  • LDL**-cholestérol haut : supérieur à 1.6 g/l


*HDL : lipoprotéines de haute densité soit des lipoprotéines responsables du transport du cholestérol vers le foie où il pourra être éliminé. Ce qu’on appelle le “bon cholestérol”.

**LDL : Lipoprotéine de basse densité soit des lipoprotéines responsables du transport du cholestérol dans le sang et à travers le corps pour l'apporter aux cellules [5].



Chloé Candaes, master NSA | Nutrition & Sciences des aliments

Les praticiens de santé et les thérapeutes en médecine douce sauront s'appuyer sur un diagnostic médical qui vous est propre et ils auront les compétences nécessaires pour établir la compatibilité de votre éventuelle médication avec cette plante, dans le cadre d'une prise en charge en médecine et naturopathie intégratives.


Découvrez notre blog dédié aux médecines naturelles sur vivicorsi-bio.fr. Retrouvez des articles sur les huiles essentielles biologiques, la phytothérapie, la micronutrition, l'herboristerie ainsi que les fleurs de Bach.




Sources :

[1] Syndrome métabolique : quelle définition pour quel(s) traitement(s) ? | Didier Junquero et Yves Rival (2005),

[2] Syndrome métabolique et compléments alimentaires | Sophie Liévin (février 2016), https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01266228/document

[3] Syndrome métabolique et traitement antipsychotique de seconde génération | Ferdinand NZIE NZIE (octobre 2012), http://docnum.univ-lorraine.fr/public/BUMED_T_2012_NZIE_NZIE_FERDINAND.pdf

[4] Qu'est-ce que le diabète ? | Ameli (janvier 2021), https://www.ameli.fr/lille-douai/assure/sante/themes/diabete-comprendre/definition



Comments


bottom of page