top of page

L'essentiel de l'huile essentielle

Dernière mise à jour : il y a 7 heures

Qu'est-ce qu'une huile essentielle ?


Une huile essentielle doit être considérée comme très précieuse car elle représente l'infime quintessence de la plante dont elle est issue.


Précieuse huile essentielle de rose !
Précieuse huile essentielle de rose !

Songez qu'il faut passer à l'alambic 5 tonnes de pétales de rose pour obtenir 1 kg de sa précieuse huile essentielle !


Selon la variété de la rose, de ses conditions de culture et de la qualité de sa distillation, son prix peut grandement varier.


Il sera toujours très élevé !


La distillation traditionnelle des plantes : obtenir une huile essentielle et son hydrolat


La distillation traditionnelle d'une huile essentielle se fait par l'intermédiaire d'une cuve en inox ou en cuivre, le corps d'un objet plus grand appelé "alambic".


La plante à distiller y est introduite et le producteur fait monter la pression : pas trop car celle-ci doit rester basse.


Distillation d'une huile essentielle : processus simplifié.
Distillation d'une huile essentielle : processus simplifié.

La pression est obtenue sous l'action de la vapeur d'eau produite en amont dans une autre cuve. La vapeur fait éclater les sacs aromatiques des plantes et entraîne l'essence.


La vapeur est entraînée dans une troisième cuve, appelée "vase de décantation" ou "florentin" ou "essencier" après avoir traversé un serpentin et s'être refroidie. La vapeur passe à l'état liquide.


L'huile obtenue va rester en surface du florentin : c'est l'huile essentielle.


L'eau juste en-dessous est imprégnée de molécules aromatiques : c'est l'eau florale ou hydrolat.


Si l'huile essentielle est stable, l'hydrolat est fragile et se conserve beaucoup moins longtemps.


Pour en savoir plus sur les multiples utilisations des hydrolats, consultez l'ouvrage de Lydia Bosson consacré à l'hydrolathérapie.


Qu'en est-il de l'essence d'agrumes ?



Les agrumes produisent de l'essence et non une huile essentielle.
Les agrumes produisent de l'essence et non une huile essentielle.

Les agrumes ne peuvent être distillés et ne produisent pas d'huile essentielle proprement dit.


Selon les bonnes pratiques, les zestes d'agrumes (ou écorces) sont pressés à froid ou simplement grattés pour en extraire l'essence.


C'est un traitement mécanique appelé "expression".





Attention particulière sur ces points à propos de toutes les huiles essentielles :


  • la plupart des essences d'agrume sont photosensibilisantes.

  • Plusieurs essences d'agrumes et quelques huiles essentielles contiennent des coumarines et ne sont pas compatibles en interne avec la prise d'un médicament, y compris la pilule contraceptive.

  • Toute molécule contenue dans une huile essentielle est susceptible de provoquer une réaction allergique : un test cutané est nécessaire. N'appliquez jamais directement dans la bouche une huile essentielle dont vous n'êtes pas absolument certain de l'innocuité.

  • Lavez-vous toujours les mains après avoir manipulé une huile essentielle.


Comment les huiles essentielles agissent sur l'organisme ?


Les molécules des huiles essentielles se diffusent très rapidement dans la circulation sanguiine.
Les molécules des huiles essentielles se diffusent très rapidement dans la circulation sanguiine.

Très simplement, les huiles essentielles sont emplies de principes actifs qui vont pénétrer la muqueuse nasale, la muqueuse intestinale ou encore la barrière cutanée (peau).


Leurs composants atteignent la circulation sanguine en quelques minutes seulement.


Les molécules agissent sur les récepteurs biochimiques concernés de l'organisme.


C'est ainsi que, d'après les auteurs du Guide familial des huiles essentielles : "L'action directe se rencontre par exemple chez les phénols, dont la puissante activité anti-infectieuse est due au fait qu'ils agissent directement par destruction des parois cellulaires des micro-organismes" (page 47).



Comment utiliser les huiles essentielles ?


En respectant les précautions d'usage, plusieurs utilisation des huiles essentielles sont possibles, tant en milieu hospitalier qu'au domicile des particuliers.


Comment diffuser les huiles essentielles ?


Utilisez un diffuseur électrique plutôt qu'un diffuseur en céramique utilisant une bougie. Cela évitera les désagréments d'une combustion, qui ferait s'échapper dans la pièces des composés volatils toxiques.


Pour une surface allant de 20m² à 50 m², un diffuseur par brumisation conviendra tout à fait.



Un grand salon préférera un diffuseur par nébulisation.
Un grand salon préférera un diffuseur par nébulisation.

Pour une surface plus importante, au-delà de 50m², privilégiez un diffuseur par nébulisation.


L'un comme l'autre de ces diffuseurs préservera la qualité des huiles essentielles que vous choisirez.





Ne diffusez pas d'huiles essentielles dans une pièce en présence d'enfants et d'animaux. Si vous souhaitez purifier la chambre d'un jeune enfant, procédez ainsi :

  • diffusez l'huile essentielle durant 10 minutes dans la pièce vide ;

  • aérez la pièce durant 20 minutes ;

  • prenez le temps de laisser la température de la pièce remonter au niveau souhaité.

Retrouvez les préconisations de l'Anses sur les précautions relatives à l'utilisation des diffuseurs à huiles essentielles sur le site du centre antipoison.


Quelles huiles essentielles pour un diffuseur ?


La diffusion d'essence d'agrumes est agréable.
La diffusion d'essence d'agrumes est agréable.

Choisissez des huiles essentielles les moins irritantes possibles pour les voies respiratoires et aérez les pièces concernées. Gardez à l'esprit que tout le monde n'apprécie pas les odeurs fortes et que les huiles essentielles diffusées peuvent perturber les animaux.


On recommandera :

  • les essences d'agrumes ;

  • la lavande ;

  • l'eucalyptus radiata


Et bien d'autres !








Suivez le mode d'emploi de votre diffuseur. En général, il s'agit de verser un peu d'eau au fond de la cuve et d'ajouter quelques gouttes d'huiles essentielles avant de mettre l'appareil en marche.



Comment prendre les huiles essentielles (usage interne) ?


Certaines huiles essentielles peuvent s'ingérer, sous la recommandation d'un aromathérapeute.


Dans ce cas, il convient d'utiliser un support pour y déposer la dose prescrite :


A appliquer sur la peau (roll-on, spray, flacon, main...)


Massage bien-être aux huiles essentielles.
Massage bien-être aux huiles essentielles.

Les huiles essentielles agissent très rapidement au contact avec la peau. N'appliquez pas sur les muqueuses.


Le temps d'élimination d'une huile essentielle par le corps est d'environ 5 heures.


Même en application locale, les huiles essentielles peuvent diffuser dans tout l'organisme.


Les huiles essentielles mélangées à une huile végétale sont tout indiquées pour les massages.


Suivez les recommandations de votre aromathérapeute.



L'approche énergétique



Huiles essentielles, chakras et pierres auraient des correspondances.
Huiles essentielles, chakras et pierres auraient des correspondances.

Plusieurs auteurs, à commencer par Lydia Bosson, se sont intéressés plus particulièrement à la dimension énergétique des essences de plantes. Elle relie en effet chaque huile essentielle à un chakra et à une couleur.





Avec quoi mélanger les huiles essentielles ?


L'huile n'est pas miscible dans l'eau. Prenez un saladier rempli d'eau et ajoutez de l'huile : celle-ci restera à la surface !


Pour diluer de l'huile essentielle et ne pas risquer de vous brûler la peau à cause d'une concentration trop forte, il est important d'utiliser un support.


Huile végétale ou macérât huileux


En théorie, n'importe quelle huile de cuisine peut vous servir à appliquer une huile essentielle sur une grande surface de votre peau : huile d'olive, huile de tournesol...


Dans la pratique, certaines huiles végétales et macérâts huileux sont eux-mêmes dotés de propriétés spécifiques : la calophylle en cas de varices, le marronnier d'Inde en cas de jambes lourdes, la rose musquée est réparatrice...


Dispersant


Pour diluer vos huiles essentielles, il existe d'autres solutions, comme le solubol. Ce produit permet de disperser votre mélange dans de l'eau : dans votre bain chez vous voire en balnéothérapie ou encore pour ingérer vos préparations via un verre d'eau ou de jus de fruit.


Gel d'aloe vera cosmétique


Le gel d'aloe vera est un bon dispersant pour les huiles essentielles.
Le gel d'aloe vera est un bon dispersant pour les huiles essentielles.

C'est un très bon support pour les huiles essentielles, d'autant plus que le gel d'aloe vera biologique dispose de propriétés adoucissantes et dermoprotectrices très appréciables. Les personnes allergiques au latex doivent s'en tenir éloignées.


Quelle huile essentielle pour les situations courantes ?


Pour une sinusite


Le Dr Jean-Pierre Willem propose plusieurs formules fort intéressantes en direction de l'inflammation des sinus, soit par l'instillation dans les narines, soit pas des suppositoires. Il recommande également une formulation appliquer sur le front des bébés et des yeux, à distance des yeux.


L'huile essentielle de tea-tree est généralement recommandée. Vous la retrouverez dans la formule destinée aux enfants de plus de 3 ans dans le livre de Danièle Festy.


Pour le mal de gorge



Du repos et quelques bons soins requinquent.
Du repos et quelques bons soins requinquent.

Le mal de gorge est laryngite (inflammation du larynx), voire une pharyngite (inflammation du pharynx).


En général, la voix devient rauque chez l'enfant et peut s'enrouer chez l'adulte.







Que ce mal de gorge soit lié ou non à une rhino-pharyngite, l'huile essentielle de thym à thujanol est un bon allié : une goutte sur un morceau de sucre ou une cuillérée de miel ou de sirop d'agave, 3 à 5 fois par jour. Le citron et le miel apaisent et font du bien.


Pour la toux


La toux n'est pas une maladie en soi, mais un symptôme.


La toux grasse est productive et salutaire. 2 gouttes d'huile essentielle de myrte vert dans une cuillère de miel ou sur un comprimé neutre à laisser fondre dans la bouche sont traditionnellement utilisés pour fluidifier les sécrétions bronchites.


La toux sèche est irritante et aggrave l'inflammation locale. Le tabac, des infections respiratoires, des troubles ORL, le tabac et bien d'autres choses peuvent provoquer une toux sèche.


Les aromatologues recommandent généralement une goutte d'huile essentielle de cyprès de Provence dans 1 cuillère à café de miel ou un comprimé neutre à laisser fondre en bouche, 3 fois par jour.


Pour dormir


L'insomnie, c'est-à-dire un sommeil insuffisant soit en qualité soit en durée, peut être lié à divers facteurs. Les plus graves nécessitent un accompagnement médical :


Mettez-vous au calme avant de dormir.
Mettez-vous au calme avant de dormir.
  • stress ;

  • anxiété ;

  • syndrome dépressif ;

  • douleur physique ;

  • surmenage et burn-out ;

  • activité trop intense le soir ;

  • lumière bleue des écran le soir ;

  • nuisances sonores environnementales ;

  • préoccupations diverses (relations, finances, santé...) ;

  • consommation d'excitants tels que le tabac, le thé, le café ou encore l'alcool ;


La personne qui manque de sommeil se réveille fatiguée, bien souvent de mauvaise humeur et peut avoir tendance à compenser par du grignotage dans la journée.


Une formule très simple consiste à faire un mélange dans le creux de sa main :

  • remplir d'huile d'amance douce ;

  • ajouter 2 à 3 gouttes d'essence d'agrume ou de lavande vraie

  • appliquer sur le plexus solaire, la base du cou et la face interne des poignets une demie-heure avant de tenter un endormissement.



Les huiles essentielles à avoir chez soi


Les listes de must-have de l'aromathérapie sont pléthore. Vous pouvez cependant vous fier à ces quelques basiques :


Qui prescrit les huiles essentielles ? Qui consulter ?


La prescription médicale en cabinet


Seule un médecin prescrit des huiles essentielles.
Seule un médecin prescrit des huiles essentielles.

Le terme "aromathérapeute" est utilisé dans le langage courant par toute personne un tant soit peu formée à l'utilisation des huiles essentielles.


L'aromathérapeute est un médecin formé à l'utilisation des produits d'aromathérapie.


C'est lui qui peut, à proprement parler, réaliser une prescription.






L'usage en hôpital par les infirmières


Les sensations olfactives sont de plus en plus utilisées afin d'apaiser l'anxiété des patients et pour atténuer leur perception de la douleur.


C'est d'ailleurs l'objet de la formation dispensée en ligne par l'Université du Minnesota : "Aromathérapie : Utilisation clinique des huiles essentielles" sur Coursera.


Ce type de formation guide le personnel infirmier vers une utilisation adéquate et sécurisée des huiles essentielles en milieu hospitalier.


L'usage est généralement réservé à l'olfaction sans diffusion des huiles essentielles et écarte tout usage interne ou application cutanée.


La recommandation par un aromatologue


L'aromatologue peut dispenser des recommandations de l'ordre du bien-être, à l'aide des huiles essentielles. Contrairement au médecin, il ne peut ni poser de diagnostic, ni faire de prescription.


Comment ranger vos huiles essentielles ?


Le risque d'empoisonnement : tous concernés !


Toute huile essentielle, même la mieux tolérée par les enfants peut être dangereuse si elle est ingérée en grande quantité, à tout âge. C'est encore pire s'il s'agit d'une huile dermocaustique. Toute ingestion par un jeune enfant est une urgence médicale vitale et nécessite de contacter le centre antipoison dont vous dépendez.


Les préconisations d'urgence sont les suivantes :

  • ne donnez pas à boire ;

  • ne faites pas vomir la victime ;

  • le lait n'est pas un antidote.


Pensez également que l'huile essentielle n'est pas soluble dans l'eau mais seulement dans un corps gras.


Pour en savoir plus sur les accidents domestiques, cliquez ici.


Les animaux sont également concernés. Retrouvez ici les centres antipoison vétérinaires.


Quelles précautions prendre pour sa sécurité ?


Si vous êtes susceptible d'accueillir des enfants chez vous, des adultes qui pourraient être imprudents ainsi que des animaux, il est vivement recommandé de stocker votre huiles essentielles dans un placard fermé à clé : une armoire à pharmacie, une boîte fermée à clé, une boîte rangée dans un placard doté d'une serrure.


Placer votre boîte en hauteur n'est pas suffisant car il suffit de monter sur une chaise ou un escabeau pour atteindre les fioles interdites.


Évidemment, ne les laissez pas traîner sur une table de nuit.


Voici quelques possibilités de rangement :


Les jolis coffrets en bois sont plus esthétiques mais n'offrent aucune sécurité en eux-mêmes.


Comment de temps conserver une huile essentielle ?


La DGCCRF fournit un dépliant permettant de distinguer entre Date Limite de Consommation (DLC) et Date Limite d'Utilisation Optimale (DLUO).


Les huiles essentielles sont concernées par la DLUO et non pas un DLC. Cela signifie qu'elles peuvent être utilisées au-delà de la date indiquée par le fabricant. Cependant, elles ne peuvent être commercialisées. Au-delà de la DLUO, le contenu du flacon s'est généralement partiellement évaporé, même fermé hermétiquement : la contenance ne peut plus être garantie ni même la présence de tous les composés volatils d'origine.


La bonne conservation d'une huile essentielle dépend des facteurs suivants :

  • un flacon coloré, brun ou bleu, pour filtrer la lumière ;

  • une température inférieure à 25C°

  • un lieu de stockage propre et sec.


Choisir une huile essentielle de qualité


Une huile de qualité est issue d'une plante cultivée avec respect ou d'une plante sauvage. Choisissez une certification biologique, Demeter et une cueillette respectueuse.


Assurez-vous que la distillation soit respectueuse des bonnes pratiques.


Enfin, tournez votre choix vers une huile chémotypée, portant une ou plusieurs des indications suivantes :

  • 100% pure et naturelle ;

  • HECT

  • HEBBD

  • EOBBD.

Votre flacon doit comporter un numéro de lot pour garantir sa traçabilité et une DLUO (voir section précédente).


En complément, doivent figurer les informations suivantes :

  • espèce botanique et variété d'après la Nomenclature botanique internationale (nom latin) ;

  • origine géographique (lieu de culture endémique, culture forcée dans un environnement peu propice) ;

  • mode de culture (biologique, Demeter, sauvage) et de récolte (manuelle, mécanique) ;

  • organe distillé et stade de développement (sommités fleuries, baies...) ;

  • chémotype (composés majoritaires mais aussi molécules potentiellement allergisantes ou dermocaustiques) ;

  • mode de distillation (à la vapeur et basse pression).


Pour retrouver tous les conseils de prudence sur le choix d'une bonne essentielle, tournez-vous vers le site de la DGCCRF.


Pourquoi les huiles essentielles sont interdites aux femmes enceintes et allaitantes ?


Les femmes enceintes doivent prendre des précautions.
Les femmes enceintes doivent prendre des précautions.

Toutes les huiles essentielles ne sont pas interdites aux femmes enceintes et allaitantes. Cependant il existe des restriction dans leur utilisation et certaines sont, effectivement, totalement interdites.




Gardez à l'esprit que les principes actifs atteignent la circulation sanguine en quelques minutes seulement et sont donc susceptibles d'atteindre votre enfant in utero ou à travers votre lait.


Dans le cas d'une utilisation cutanée d'une huile essentielle dont l'utilisation sécure est communément admise pour les femmes enceintes, les quantités quotidiennes sur une courte période devront être minimes : de l'ordre de quelques gouttes de produit pur, loin du ventre et des seins.


La lavande et le tea tree peuvent être utilisées à petite dose pour les petits maux de l'hiver (tea tree) et aider à vous apaiser (lavande).


Les huiles essentielles de la femme enceinte


Inhaler quelques gouttes d'essence de lavande vraie peut vous aider à trouver le sommeil en apaisant votre nervosité. Il est normal de ressentir de l'anxiété par moment durant la grossesse en raison des modifications hormonales et de l'anticipation de l'accouchement et de la peur de ne pas être à la hauteur.


Une supplémentation en oméga 3 et en magnésium peut être envisagée avec l'accord de votre médecin.


Si cette anxiété devient envahissante, tournez-vous rapidement vers un professionnel qualifié : médecin traitant, sage-femme, gynécologue-obstétricien qui saura vous orienter vers un confrère approprié ou vous proposer une prescription adaptée à votre état.


Afin de vous prémunir contre l'apparition des vergétures et pour les atténuer, Danièle Festy préconise de mélanger à parties égales de l'huile végétale de rose musquée avec de l'huile végétale d'argan.


Les huiles essentielles quand on allaite


Quand l'allaitement se passe dans de bonnes conditions, c'est un vrai moment de bonheur avec son bébé nouveau-né.


Pour stimuler la lactation, Danièle Festy recommande exceptionnellement une application locale sur le sein d'une huile essentielle de fenouil mélangée à une huile végétale neutre. Pour les proportions, référez-vous à son ouvrage.


La bière sans alcool serait également un bon stimulant de la lactation.


Plus rare, si vous avez trop de lait, mangez beaucoup de persil et suivez les recommandations de Danièle Festy. Vous pouvez également exposer votre demande auprès de votre médecin.


Les crevasses au sein sont extrêmement douloureuses, pour les avoir expérimentées. Il arrive qu'elles soient liées à un frein de langue trop restrictif. C'est une brève opération menée rapidement et sans douleur par le Dr Rousselet qui a sauvé l'allaitement de mon deuxième enfant.


Le frein de langue n'est cependant pas la seule et unique cause possible d'un mauvais positionnement du bébé pendant les tétées et il peut être utile de prendre rendez-vous rapidement avec une consultante en lactation agrée, membre de l'Association Française des Consultants en Lactation (AFCL).


En attendant, vous pouvez vous soulager simplement avec 2 gouttes de lavande officinale ou vraie diluées dans 5 gouttes de macérât huileux de calendula sur chaque mamelon en massant doucement.


Quelles précautions prendre avec les enfants dans l'utilisation des huiles essentielles ?


Quelques huiles essentielles peuvent être utilisées à petites doses en usage externe chez l'enfant de plus de 3 ans, comme la lavande vraie et le tea tree.


Pour un usage en toute sécurité, référez-vous à un aromathérapeute.


Comment se former à l'aromathérapie (ou aromatologie) ?


La plupart des naturopathes sont formés à l'utilisation des huiles essentielles.


Bien que l'usage du terme "aromathérapeute" soit impropre, il est le plus souvent utilisé car le plus connu du public.


Pour devenir aromathérapeute ou plutôt "aromatologue", tournez-vous vers une solide formation, ouverte au grand public, telle que les organismes suivants :


Si vous êtes un professionnel de la santé (médecin, sage-femme, infirmière...), vous pouvez vous tourner vers un diplôme spécialisé, tels que :



 

Annick Vivicorsi, certifiée en micronutrition.


Sources :

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page